fbpx

5 conseils pour un meilleur éveil musical pour enfants

Les études sur les bienfaits de l’apprentissage d’un instrument de musique ne manquent pas. Plaisir, amélioration de la concentration, confiance en soi, discipline, réduction du stress, etc. Les parents savent que l’apprentissage d’un instrument est bon pour leur enfant, mais souvent, les enfants détestent prendre des cours, résistent la pratiquer et finissent par lâcher. Une grande partie de cela peut être attribuée à l’enseignant. Pour que les avantages susmentionnés prennent réellement effet, un enfant doit continuer à jouer d’un instrument pendant une période prolongée. Par conséquent, le rôle principal d’un professeur de musique est d’aider les enfants à développer une passion et un amour pour la musique tout en insufflant un état d’esprit de croissance à l’enfant.  La première question à poser à un professeur de musique potentiel est la suivante: “Quelle est votre stratégie pour aider mon enfant à aimer la musique?”

Comment apprendre aux enfants à aimer la musique?

# 1: Apprendre avec des jeux

Un bon enseignant sait camoufler un objectif d’apprentissage à travers un jeu amusant. Par exemple, on peut enseigner aux enfants les noms des notes de piano avec un jeu qui contient des jouets d’animaux et un dé. Chaque joueur lance le dé et déplace son animal vers le haut du clavier en fonction du nombre qu’il a lancé. L’enfant essaie ensuite d’identifier le nom de la note et le premier qui arrive à la fin du clavier, gagne. Ce type d’activités donne aux enfants le sentiment que l’apprentissage de la musique est amusant et non une corvée. Des activités comme celles-ci devraient être ponctuées avec les sujets réguliers tels que l’apprentissage de la lecture de musique. Demandez à un enseignant potentiel «quel type d’activités utilisez-vous pour rendre l’apprentissage de la musique amusant?»

#2 Développer une relation de confiance

Le lien que développe un enfant avec son professeur de musique est très important. Je crois que la relation étudiant / enseignant doit être amicale. Un bon professeur possède des qualités humaines chaleureuses qui aident à développer la confiance. Un ami ne fait pas honte, ne trompe pas et se fâche rarement. Un bon ami est compréhensif, empathique, léger et patient. Ce sont les qualités qu’un bon enseignant devrait viser à avoir avec ses élèves. Beaucoup d’enseignants agissent plus comme des sergents militaires que des êtres humains bienveillants. Un bon enseignant devrait instaurer un sens de la discipline, mais cela ne devrait pas être fait avec trop de force. Après tout, les enfants sont souvent surchargés de travail à la maison et d’autres activités parascolaires. L’idée est donc de motiver les enfants à jouer de la musique par intérêt personnel et non parce qu’ils doivent le faire (détails sur les stratégies de pratique plus loin.) Si les enfants apprennent à considérer leur instrument comme une source de plaisir et d’amusement, ils seront alors plus susceptibles de continuer à le faire toute leur vie.

PEAK

Dans livre PEAK, Anders Ericsson écrit que l’une des caractéristiques communes à de nombreux musiciens de calibre mondial est que lorsqu’ils étaient jeunes, ils avaient un professeur qui les a aider à développer un amour pour la musique.  La pratique n’était jamais forcés.  Ils étaient encouragés à pratiquer, mais c’était toujours par choix, et le matériel à jouer plaisait à ces enfants, ce qui motivait davantage. Je crois que c’est la meilleure approche pour enseigner aux enfants en général, car au final, la motivation pour jouer de la musique doit être intrinsèque.

Pour voir une liste de professeur de piano qualifié à Montréal.  Visitez cours de piano montréal

#3 Laissez votre enfant choisir son instrument préféré

«si vous voulez que votre enfant soit motivé pour jouer d’un instrument, la musique doit être différente des autres sujets éducatifs», explique Bobby K. de Guitar Chalk. “Votre enfant ne devrait pas voir la musique comme une discipline forcée, comme les mathématiques ou la géographie.” Une façon de motiver votre enfant à jouer de la musique est de les laisser choisir l’instrument qu’il/elle aimerait apprendre. Quand j’étais enfant, je prenais des leçons de piano, mais je pratiquais rarement. Ce n’est que lorsque j’ai commencé à jouer de la batterie que la pratique est devenue une activité régulière. Chaque jour après l’école, je montais les escaliers et j’avais hâte de taper sur mes tambours pour me défouler. Le piano me semblait comme juste une autre discipline, mais la batterie était une source de plaisir et d’excitation.

La solution!

Il peut être coûteux en temps et en argent de rechercher continuellement de nouveaux professeurs de musique et d’acheter des instruments afin de déterminer l’instrument que votre enfant aime vraiment. Une solution à ce problème consiste à trouver un enseignant qualifié qui maîtrise plusieurs instruments. Votre enfant peut ensuite essayer différents instruments pendant 3 ou 4 mois à la fois.  Vous pouvez également louer ces instruments avec la possibilité d’acheter. Si l’enfant est attiré naturellement par un instrument en particulier et se porte volontaire à pratiquer, cela peut être un bon signe qu’il ou elle a trouvé son instrument préféré. Un autre avantage de trouver un prof qui joue de plusieurs instruments est que votre enfant n’a pas à commencer une nouvelle relation avec un enseignant à chaque fois qu’il essaie un nouvel instrument.

# 4 Laissez les enfants établir leur propre horaire de pratique

Comment encourager un enfant à pratiquer son instrument en dehors des leçons a toujours été un sujet difficile pour moi. Certaines personnes estiment que les enfants doivent être obligés de pratiquer afin de développer la discipline. Le problème avec cette approche est que beaucoup d’enfants développent une relation négative avec leur instrument. Avoir une source extérieure les forçant à faire quelque chose leur fait considérer l’instrument comme une corvée plutôt qu’une source de plaisir. Plus souvent, cette approche amène les enfants à cesser de jouer, ou pire encore, à détester la musique. L’opinion contraire est que les enfants ne devraient pratiquer que s’ils sont naturellement attirés par l’instrument de musique. Le problème avec cette approche est que la musique exige de la discipline et de pouvoir retarder la gratification, ce que les enfants possèdent rarement. Par conséquent, ils ne seront pas attirés naturellement par l’instrument avant d’avoir développé des capacités plus avancées ou au moins une compréhension du rapport entre la pratique et la réalisation de leurs objectifs musicaux.

Une perspective plus équilibrée

En réfléchissant à ces deux extrêmes, je suis arrivé à une perspective plus équilibrée qui se situe à quelque part au milieu. Je permets maintenant à mes étudiants de déterminer leurs propres horaires de pratique. Par exemple, à la fin de chaque leçon, nous écrivons quels jours il où elle aimerait travailler sur leur morceau de musique. Je les demande de signer leurs initiales à côté de la date prévue quand ils ont complété leur séance de pratique. J’essaie également de les aider à comprendre le lien qui existe entre la réalisation de leurs objectifs et le besoin de pratiquer. Les parents jouent un rôle important dans ce processus et doivent rappeler à l’enfant de pratiquer. Toutefois, leur rappel contient plus de poids, car c’est l’enfant à la base qui a décidé du moment de la pratique. À la fin de la semaine, si l’enfant réalise ses objectifs ou du moins partiellement, je lui dis avec enthousiasme à quel point je suis heureux pour lui et je lui offre une petite récompense, comme un autocollant coloré. S’ils ne réalisent pas leur objectif, c’est bien aussi et je ne me fâche pas contre eux. Je leur dis simplement que s’ils veulent s’améliorer, la pratique est le seul moyen.

Pour télécharger gratuitement une fiche de pratique appuyez ici.

Demandez à un professeur de musique potentiel: quel est votre point de vue sur la pratique? Comment aidez-vous à motiver vos étudiants à pratiquer?

French # 5 sortirs des livres

Certains des meilleurs moments se produisent lorsque des opportunités musicales uniques se présentent. À une occasion, un de mes jeunes étudiants et moi essayions de trouver une chanson pour son prochain récital. La mère de cet élève chantait dans une église. Nous avons donc choisi une chanson que sa mère pourrait chanter avec lui. C’était une pièce qui plaisait à tous les deux et le jour du récital, ils ont présenté leur morceau. La performance est ressortie comme la plus intéressante du récital! À une autre occasion, j’enseignais le piano à un jeune garçon de 4 ans. C’était un défi d’enseigner un enfant si jeune, car à son âge, les niveaux de concentration ne sont pas très développés. Je lui enseignais Dans la Ferme à Mathurin, mais j’avais du mal à lui faire jouer la chanson à plus d’une reprise. J’ai finalement montré à son père un simple accompagnement qu’il pouvait jouer avec son fils. Au moment où ils ont commencé à jouer ensemble, les feux d’artifice se sont déclenché! Ils ont joué la chanson plusieurs fois et ils avaient beaucoup de plaisir!

La musique dans la communauté!

Le moment où la musique devient une activité collective ou familiale est le moment où tout prend sa place et devient beaucoup plus agréable! Trouvez un enseignant qui est prêt à sortir du livre et encourage les étudiants à hoiun bon s enfanapporter la musique en dehors de la classe.  Demandez à un enseignant potentiel: permettez-vous à vos élèves d’apprendre des matières qui ne figurent pas dans le livre? Comment encouragez-vous les étudiants à introduire de la musique dans leurs communautés?


 

Elijah est un musicien qui possède une vaste expérience en enseignement et en interprétation musicale. Depuis l’obtention de son baccalauréat en musique à l’Université Concordia en 2010, il a performé dans toutes les provinces du Canada et dans plus de 20 pays à travers le monde. Pour plus d’informations par rapport à ses cours privés à Montréal ou par Skype à travers le monde, visitez: Elijah Batterie

 


 

Leave a Reply